FORUM COURT METRAGE DE L'ASSOCIATION REAL ET CHEF'OP

Forum sur les courts metrages, le cinema, les aides


    LE REALISATEUR

    Partagez

    LE REALISATEUR

    Message par Humain le Lun 22 Jan - 15:27

    Le réalisateur est défini différemment selon son pays d'appartenance ! Fréquemment, aux Etats Unis, on lui confie un scénario et il est "l'exécutant premier" tout en dépendant souvent de la Production et se voyant dépossédé du "final cut" (C'est la production qui impose des directives pour le montage final)

    En France, subsiste encore la tradition de l'auteur-réalisateur. Le réalisateur est aussi scénariste et adapte à l'écran une oeuvre qu'il a lui-même écrite. (Ou bien, comme aux Etats Unis, on lui confie un scénario; toutefois le réalisateur français a une marge de négociation plus souple et est relativement libre de donner à voir "sa vision" du film.)

    QUALITE PREMIERE

    Le réalisateur doit avoir une vision d'ensemble du scénario très précise. Il doit "savoir ce qu'il veut, comment il voit les choses, et comment il veut les montrer dans tous les domaines (déco, lumière, ambiances, personnages, dimension sonore) et à mon humble avis, il doit savoir pourquoi. (Certains font les choses au "feeling", ce qui est tout à fait respectable, mais le cinéma étant porteur de sens, il est important de se demander constamment "comment illustrer le mieux", "comment montrer" "comment appuyer" ou "contraster" le mieux son propos)

    En tout cas, pour pouvoir diriger son équipe, le réalisateur doit savoir ce qu'il veut.

    ET ENSUITE

    Le réalisateur, est celui qui décide comment filmer, où positionner la caméra, l'esthétique des décors, costumes et lumières, qui détermine l'ambiance sonore des différentes scènes, et qui dirige les acteurs.

    Bien sûr, les chefs d'équipe sont là pour mettre en place ce qu'il demande, pallier à certaines de ses méconnaissances, et lui faire des propositions.

    Il paraît important que le réalisateur aie des notions de montage, de ce qu'est un tournage, de la direction d'acteur, afin de mieux collaborer avec ses techniciens.

    Mon avis personnel, c'est qu'un bon réalisateur doit garder en tête sa vision à lui, tout en sachant déléguer et réellement travailler en accord avec ses techniciens.

    Bien sûr, on entend que certains se font déposséder du film par leur équipe, c'est souvent dû à une vision trop floue et la difficulté de communiquer; mais il semble qu'il faut trouver un équilibre entre "fabriquer son film" et être ouvert aux suggestions intelligentes, qui vont dans le sens de sa vision, de techniciens dont c'est le métier et qui (au départ) ont parfois une plus grande expérience.

    Le réalisateur, c'est finalement celui qui raconte l'histoire, à sa façon, en la laissant être enrichie par la participation des spécialistes.

    DIGRESSIONS

    Par exemple, j'ai été surprise de voir James Hut, le réalisateur de Brice de Nice (vous ferez ce que voudrez de la référence !) déléguer entièrement le montage au monteur, ne le retouchant pas d'un iota. Celui-ci a travaillé sans directives...(Le réalisateur étant américain, il avait sans doute ses habitudes...!)

    Un réalisateur ne remplacera jamais un monteur, qui peut apporter beaucoup au rythme du film, et des idées neuves par un regard plus distancié, ou enfin une touche personnelle irremplaçable...

    Mais il est également normal que le réalisateur ait une idée générale du découpage techique du film, du rythme voulu, ou parfois du découpage précis d'une séquence qui lui est chère.

    :oops:Moi j'ai eu envie de travailler avec Jérôme mon chef déco, parce qu'il avait un univers personnel proche du mien, et que j'ai cherché ce mélange; pareil avec mes musiciens, le groupe "Abra Khadabra"... J'ai sans doute imposé des directions, des atmosphères, mais j'ai choisi de les laisser apporter d'eux-mêmes, parce que ça enrichirait mon propre univers d'éléments allant dans mon sens, mais auxquels je n'aurais pas forcément pensé.

    Une des images les plus drôles du rôle du réalisateur, c'est Peter Jackson dans les bonus du seigneur des anneaux, qui, comme un gamin, dit "je veux ça", "je veux ça" devant les maquettes de ses collaborateurs, qui valide de magnifiques dessins
    par un petit coup de tampon ! Qui donne des directives pour les détails costumes...

    Une autre image parlante aussi : c'est Orson Welles qui veut absolument une contre-plongée "accentuée" et qui fait creuser un trou à son équipe pour descendre encore la caméra...

    Le réalisateur veut dépasser les limites de sa propre imagination, il met en forme au travers des images et de la narration (visuelle et sonore); et quand il est très fort, il pousse aussi tous ceux qui l'entourent à dépasser leurs limites, à inventer des astuces, de nouvelles solutions, c'est alors que chacun prend conscience de l'importance de son rôle: on ne fait pas un film seul. C'est une complexe architecture où tout est important...Le réalisateur coordonne tout ça autour de sa vision...Ah et merci, merci les régisseurs, anges gardiens des tournages, que tout le monde oublie, eh bien merci encore, de veiller sur tous les autres... !!

    Lynch a en quelque sorte illustré le réalisateur, par une métaphore (Mulholland Drive) celle du chef d'orchestre qui dirige des instruments (parfois virtuels et surréalistes, parfois concrets)

    Mais il ne faudra pas oublier le facteur humain : c'est la passion que le réalisateur transmets, il doit savoir ce dont il parle, pourquoi il en parle, pourquoi de cette manière...C'est ainsi qu'il transmettra de la motivation aux autres humains...

    Voilà quelques mots sur la réalisation, comme ils sont venus...De toute façon dans le cinéma, rien ne se résume...

    Selon les tournages, on voit des variantes, on voit un réalisateur très technicien, déléguer la direction d'acteurs avec laquelle il ne se sent pas à l'aise...Beaucoup de réalisateurs travaillent leur découpage avec leur Chef Opérateur (Cadre - lumière) etc...

    Tous les commentaires, ajouts, développements et questions sont les bienvenus...

    flower Ariane


    Dernière édition par Humain le Ven 25 Oct - 20:28, édité 5 fois

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Humain le Dim 6 Avr - 11:12

    Finalement, le réalisateur, c'est un excellent conteur d'histoire...avec de nouveaux outils ! Les outils d'aujourd'hui.

    Le réalisateur, c'est un mime, un marionnettiste, qui raconte avec son coeur, avec son imagination, avec ses tripes ou sa drôlerie...Et pour aider l'imaginaire des autres, de ceux qui entrent dans son univers...Il utilise des objets symboliques...La marionnette, ses propres mains, les ombres sur un mur, l'image en mouvement, l'expression de son visage (ou un masque)

    Tous les conteurs anciens avaient une interface entre eux et le public....Ce sont des passeurs, sur la rivière :

    - l'imaginaire du conteur est un monde, un univers
    - la rivière, c'est le voyage possible
    - le conteur, c'est le passeur qui emmène les voyageurs (ou le créateur ou les deux )
    - la barque, c'est l'interface
    - le public (le lecteur, l'écoutant...) c'est le voyageur...


    Aujourd'hui c'est juste la gueule de l'interface qui a changé, changeant un peu aussi la perception...

    Un bon réalisateur, (toujours à mon humble avis) c'est celui qui "connaît" bien son inteface, et s'en sert intelligemment, pour raconter son propos de façon à ce qu'il soit perçu comme il l'a pensé...Tout en laissant la liberté aux récepteurs ensuite, de transformer l'oeuvre à leur gré par leur regard propre...

    C'est ce vers quoi je tendrai à mon propre rythme...


    ***********************************************
    " La loi la plus importante de la vie et de l'art est celle de l'équilibre." Piet Mondrian.

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Humain le Lun 2 Juin - 9:40

    Et puis il faut peut-être rappeler le triple sens du mot réaliser.

    REALISER
    Signifie "comprendre", prendre conscience...Il présuppose donc l'observation de ce qui nous entoure, puis sa compréhension (qui est subjective) c'est-à-dire : le sens que nous donnons au choses...

    REALISER
    Signifie "faire", agir, bâtir, construire. Il présuppose donc d'avoir réuni du matériel de construction, des connaissances. (Voir le premier sens)

    REALISER
    Signifie enfin "faire un film", mettre en images/en sons/en lumière....Donner à voir, à entendre : proposer sa vision avec la matière acquise. (Voir le sens précédent)

    Il présuppose donc également d'assumer la vision personnelle qu'on propose et de laisser le spectateur libre d'apprécier cette vision, avec sa sensibilité (à nouveau subjective).

    La réalisation semble donc nécessiter d'avoir au préalable observé, compris, réuni des matériaux, avant de pouvoir exister. Le réalisateur, semblable à l'artiste, au sculpteur, au philosophe, tente de transmettre, de partager sa vision de ce qu'il a observé, avec le média de son choix...


    ***********************************************
    " La loi la plus importante de la vie et de l'art est celle de l'équilibre." Piet Mondrian.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Invité le Sam 14 Juin - 15:25

    Le Réalisateur est la seule personne sur un tournage qui peut être totalement incompétent.
    On attend de lui qu'il ai une vision du film et qu'il sache l'exprimer aux techniciens et comédiens...

    enfin a métier à la portée des plus paresseux!

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Humain le Sam 14 Juin - 15:38

    Oui c'est assez marrant Wink

    Mais c'est faux... Wink


    Dernière édition par Humain le Ven 17 Fév - 17:44, édité 1 fois


    ***********************************************
    " La loi la plus importante de la vie et de l'art est celle de l'équilibre." Piet Mondrian.

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Humain le Lun 28 Juil - 19:23

    Les réalisateurs, c'est peut-être aussi des cons qui s'enorgueillissent des petites excrétions qui sortent de leur estomac, et les spectateurs, des cons qui s'enorgueillissent de croire comprendre ces excrétions...

    Mais quitte à expurger nos estomacs, faut-il préférer soigner l'emballage, afin de ne pas incommoder les autres, ou faut-il balancer la vérité nue, quitte à déranger ?

    Perso, je n'ai pas de réponse à cette question...Wink


    ***********************************************
    " La loi la plus importante de la vie et de l'art est celle de l'équilibre." Piet Mondrian.

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Humain le Mar 26 Aoû - 8:36

    Parfois les images (plus que les mots) sont le plus court chemin entre les tripes du réalisateur et les tripes du spectateur...

    (Espérons que le réalisateur ait mangé de bonnes choses...)


    Dernière édition par Humain le Ven 17 Fév - 17:45, édité 1 fois


    ***********************************************
    " La loi la plus importante de la vie et de l'art est celle de l'équilibre." Piet Mondrian.

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Humain le Mar 4 Nov - 10:50

    LE REALISATEUR

    A la lumière de mes dernières lectures, je peux aussi formuler les choses ainsi :

    Le réalisateur, c'est peut-être aussi un "leader démocratique" : qui s'explique de ses décisions et communique des informations à son équipe, afin non seulement de la fédérer autour de son projet, mais également de l'impliquer, de la pousser à faire des propositions en collaborant et en servant sa vision, voire, de la pousser à dépasser ses limites !! (Voir les anecdotes liées à Orson Welles ou autres grands réalisateurs !)

    C'est souvent son scénario et son propos, (du moins en France, sa technique plutôt, aux Etats unis !) qui rassemble...

    Voilà !!


    ***********************************************
    " La loi la plus importante de la vie et de l'art est celle de l'équilibre." Piet Mondrian.

    Re: LE REALISATEUR

    Message par jojolapin le Mer 5 Nov - 10:46

    Vincent a écrit:Le Réalisateur est la seule personne sur un tournage qui peut être totalement incompétent.
    On attend de lui qu'il ai une vision du film et qu'il sache l'exprimer aux techniciens et comédiens...

    enfin a métier à la portée des plus paresseux!

    et qu'on peut étriper vu que bon il ne sert à rien...


    albino <--------- LAPIN

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Humain le Mer 5 Nov - 13:37

    Voyons voyons, un peu de sérieux Wink

    Il serait bon de noter (ça n'est pas le cas pour les lapins hein...) qu'il existe aussi beaucoup de réalisateurs frustrés, qui sont techniciens, n'ont pas fait de film (parce qu'il faut avoir le courage de le faire,c'est une prise de risque...) bref qui NE SONT PAS REALISATEURS et croient pourtant en savoir autant qu'eux, et parfois sont...jaloux.

    Oui ça arrive. Et c'est triste.

    C'est pourquoi, parfois, certains amateurs ou participants à des tournages, voudraient bien se faire la peau du réalisateur...Ils se démasquent vite...et on n'a simplement plus envie de travailler avec eux.

    En revanche les techniciens qui aiment chacun leur domaine, eux, ne sont pas ainsi et tout le monde est heureux de coopérer, chacun apportant sa pierre à l'édifice du film...qui dépasse finalement chacun des présents, quand il est réussi Smile

    (Voir les recherches de Lévi-Strauss et ses réflexions sur le structuralisme Razz )


    Dernière édition par Humain le Mar 27 Nov - 18:12, édité 2 fois


    ***********************************************
    " La loi la plus importante de la vie et de l'art est celle de l'équilibre." Piet Mondrian.

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Humain le Dim 16 Nov - 14:44

    Eh bah nan, parce qu'il ne sert pas à rien et n'est pas interchangeable ! D'autant qu'en France, on est souvent auteur-réalisateur Wink C'est surtout le seul qui peut se payer le luxe d'être paresseux (et pi tout est r'latif !) sur un tournage !!!!!!! (Pi il l'aura pas été au préalable, paresseux Wink)


    ***********************************************
    " La loi la plus importante de la vie et de l'art est celle de l'équilibre." Piet Mondrian.

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Madelaine le Sam 6 Déc - 19:33

    Avec tout ça, on comprend qu'il ne doit pas être facile d'enseigner la réalisation...Et que "l'école de la vie" paraît particulièrement enrichissante...

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Humain le Mar 9 Déc - 10:47

    Voui à mon humble avis...(Revoir la page 1 Wink)


    ***********************************************
    " La loi la plus importante de la vie et de l'art est celle de l'équilibre." Piet Mondrian.

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Humain le Mar 31 Mar - 8:21

    L'auteur-réalisateur doit savoir se taire et observer. Avant tout.

    Et puis il digère.

    Et puis, après, ça vient tout seul, y'a plus qu'à structurer le brainstorming...Wink


    ***********************************************
    " La loi la plus importante de la vie et de l'art est celle de l'équilibre." Piet Mondrian.

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Humain le Mar 31 Mar - 8:28

    J'ai écrit "dans le cinéma rien ne se résume"

    C'était une erreur.

    Justement une fois qu'on a "tout réfléchi et sorti" le réalisateur, est aussi celui qui sait "épurer" pour"garder l'essentiel"...Faire des choix...Bien sûr...après un long long parcours d'observations et d'échanges et un grand travail sur les mythes et les symboles par exemple, sinon il ne peut opérer de choix pertinent Wink

    Le réalisateur sait "montrer en une image ou en un son simple" beaucoup de choses; y compris celles qui lui échappent ou échappent au spectateur...

    Bref, qui sait "laisser de la place" (et qui ne dit pas tout ou ne montre pas tout)

    Pareil sur le tournage : quand il y a de "la place" pour les imprévus; alors une magie s'installe...celle de la suprise...

    Parfois, choisir l'imprévu, choisir de laisser de la place, permet les suprises les plus déplaisantes Wink, ou les plus magiques Wink..........

    J'aime les silences au cinéma...J'aime les images muettes...J'aime les images aveugles...Tout ça réveille d'autres choses inénarables, et c'est chouette...


    Dernière édition par Humain le Mar 27 Nov - 18:15, édité 1 fois


    ***********************************************
    " La loi la plus importante de la vie et de l'art est celle de l'équilibre." Piet Mondrian.

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Sinette le Sam 18 Avr - 15:17

    C'est très intéressant toutes ces visions des choses, ça enrichit beaucoup (façon de parler) . Merci Very Happy

    Sinette afro

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Humain le Sam 18 Avr - 18:28

    Tant mieux ;-)
    Moi aussi des personnes, des lectures, et des silences...m'ont aidée à me forger ma façon à moi de "voir les choses"...

    Et contente de voir que "chez les plus jeunes" aussi, il y en a qui trouvent de "l'enrichissement" ;-) en toute petites choses...pourtant souvent belles...;-)

    Bonne continuation !!


    ***********************************************
    " La loi la plus importante de la vie et de l'art est celle de l'équilibre." Piet Mondrian.

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Humain le Lun 20 Avr - 18:59

    Sinon si on veut on se passe de caméra, de cinéma, pi y'a les conteurs au coin du feu, avec 3 bouts de ficelles, une marionnette, ou pas...qui sont vraiment pas mal non plus...sincèrement...;-)


    ***********************************************
    " La loi la plus importante de la vie et de l'art est celle de l'équilibre." Piet Mondrian.

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Humain le Mer 22 Avr - 16:52

    Bien, aujourd'hui :

    Je dirais que mieux vaut travailler beaucoup un film, une chose....et la faire bien, en entier, sous toutes les coutures...

    Plutôt que de s'éparpiller sur des tas de projets et de les réaliser à moitité.....

    (Travail et qualité...plutôt que quantité.......) pour soi-même, et pour le public.....
    (Rien à voir avecle budget d'ailleurs...ou presque...) Juste à voir avec la passion, l'investissement, le plaisir, le beau le bien le bon, et l'entièreté......


    ***********************************************
    " La loi la plus importante de la vie et de l'art est celle de l'équilibre." Piet Mondrian.

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Humain le Mar 26 Juil - 11:06

    Je vais revenir sur quelque chose d'autre qui paraît important : je l'ai dit aussi ailleurs, mais... Wink

    Le réalisateur, ce me semble, doit être passionné et avoir une grande ouverture d'esprit. En effet : comment oser parler d'un sujet quelconque, sans s'être au préalable intéressé à ce sujet ? Sans être allé à la rencontre de personnes qui travaillent dans le secteur qu'on veut évoquer ? Sans avoir le plaisir de la découverte de l'inconnu, et de la rencontre de la différence ?

    Le réalisateur est un humain, qui ne sait pas tout.

    Le réalisateur qu'il le sache ou non, le veuille ou non, nous parle de nous.

    Il doit donc être curieux et procéder comme un enquêteur, avant même l'écriture du scénario. Un sujet historique ? Il peut aller voir des enseignants chercheurs, des spécialistes de la période, et des personnes âgées qui l'ont connue. Un sujet scientifique ? Il peut recueillir le témoignage de professionnels, médecins, psychiatres, infirmières et patients...Il veut axer son film sur des personnages "à part", il peut se renseigner sur des personnalités particulières, rencontrer des psychanalystes, lire de la psychologie et de la narratologie (théâtre et cinéma) et rencontrer des marginaux pour construire des personnages riches et pertinents...Etc etc...Il peut...Ou bien il "doit".

    Certes ce qui est censé nous informer, ce sont les informations.

    Le réalisateur de fiction peut détourner la réalité, glisser vers le fantastique, cacher des choses derrière la fiction...Mais son film ensuite, sera ancré dans le réel, perçu par un public, des personnes qui existent, qui n'ont pas toujours le temps de vérifier, des personnes qui sont touchées par ce qui touche vraiment.

    Comment faire un film qui touche un public si on ne le fait pas pour ce public ? Et si on n'a pas travaillé dûr pour comprendre le sensible, la poésie, les profondeurs de l'humain, bref, ce qui touche et fait vibrer, rêver, ce qui est beau visuellement et ce qui émeut...?

    C'est pourquoi, sa matière de départ, sa matière de réflexion, doit être issue du réel, et de la vision la plus juste...Pour qu'il ne propose pas un regard faussé, simpliste, stéréotypé, ennuyeux...

    Il doit également "savoir" un peu ce qui "a déjà été fait" sur son sujet, pour inventer une autre façon de le montrer, être original, se détacher de ce qui existe déjà en la matière (oeuvre, livre, film...)

    Qu'est-ce qu'une vision juste ? Ou bien c'est une vision qui n'affirme pas, qui se montre sur la pointe de pieds, avec des ouvertures à d'autres interprétations...(qui n'enferme pas le propos) ou bien c'est montrer plusieurs points de vues dans un même film, et ne pas trancher, parce que ces différents points de vue existent...simplement. Ou bien enfin, c'est une vision qui à force d'avoir travaillé, comparé, entendu, écouté, observé, a su faire du tri, bien souvent avec son coeur, et a réussi à revenir à l'essentiel, épuré du reste.

    Bref, le réalisateur à mes yeux doit avoir du coeur. Il doit aimer ce qu'il fait, aimer l'humain, aimer le monde, aimer ce travail de recherche et de création; aimer découvrir des sujets peu connus, aimer donner une voix à ceux qui n'en n'ont jamais, aimer ses techniciens qui lui apportent beaucoup, aimer travailler en équipes, aimer apprendre, aimer réfléchir aux atmosphères, aux petits détails...

    Il doit comprendre qu'il peut apprendre de tout et de tous, et que c'est précieux car chaque nouvelle connaissance est source d'imaginaire, le nourrit, et enrichit son espace imaginatif.

    La photo nous apprend sur la lumière, l'Histoire de l'Art nous ouvre des perspectives sur les textures, le mouvement, la matière...La musique nous apprend sur les émotions...Le cinéma ne peut être coupé des autres formes d'art qui l'ont fait naître. Il est un carrefour où se croisent plusieurs formes de techniques et d'artistes.

    C'est souvent cette passion, qui tient debout le réalisateur, ces personnes rencontrées dont on veut rapporter le témoignage émouvant, ces personnes motivées qui participent et nous aident sans qu'on ait demandé, car elles comprennent le rêve quand le rêve est libre des "préfabriqués"; c'est cette humilité et cette curiosité de la découverte du monde, de soi et de l'autre, qui fait qu'on recommence à chaque fois...C'est une force, un moteur d'action (c'est le cas de le dire Wink) qu'il faut entretenir, cultiver...

    Parfois on la perd...Parce que cette force croise beaucoup d'obstacles et de contraintes...Elle faiblit, elle est momentanément de côté...On a aussi le droit bien sûr, de faire d'autres choix à d'autres moments de la vie. Mais en réalité on ne la perd jamais...Elle renaît toujours, si on a su la préserver...Comme un feu que la moindre étincelle peut rallumer. (Ce serait la capacité d'émerveillement, la capacité de questionnement, la curiosité, l'amour de l'autre et l'envie de raconter d'une façon intéressante...)

    Les étincelles, c'est vous, c'est chaque petit morceau de beau de bon ou de touchant dans l'humain, c'est une belle histoire, racontée ou écrite, c'est une expérience de vie personnelle, c'est un ami, ou un enfant de 13 ans qui s'intéresse à tout ça et pose les bonnes questions et vient faire un stage; c'est une ouverture, ce sont les notes que l'on prend dans un petit carnet, une conversation entendue, un livre, un voyage, bref, une découverte...

    Heu voilou...Donc le réalisateur doit être un voyageur dans l'imaginaire ou en vrai vers les autres, la connaissance, vers le monde et vers lui-même...

    De toute façon....le cinéma a ceci de particulier : le mouvement.......

    Smile


    ***********************************************
    " La loi la plus importante de la vie et de l'art est celle de l'équilibre." Piet Mondrian.

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Irène le Jeu 16 Fév - 12:19

    Dis-donc Sinette, tu pourrais peu-être nous faire part de tes réflexions, maintenant que tu en as réalisé plusieurs ?? Smile

    Quand on a réalisé plusieurs films, on est "réalisateur" Smile

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Sinette le Jeu 16 Fév - 22:23

    Very Happy oui pourquoi pas Wink j'ai eu donc l'occasion de tourner plusieurs petits courts-métrages Smile pour des concours principalement. J'aime m'exprimer au travers des images ! C'est plus quelque chose qui se ressent plutôt qui s'écrit Wink j'essaye d'apprendre de plus en plus avec des livres que je découvre au fur et à mesure (je me fais une petite bibliothèque ^^) et puis surtout j'apprends des mes erreurs passées. J'essaye de tisser ma toile petit à petit. Pour moi le métier de Auteur Réalisateur est vraiment un rêve, réalisable ! En tout cas je l'espère ! Ces années je jongle entre études et tournages, et je me dit que pouvoir vivre que de ce qui nous fait plaisir serait réellement un luxe! Il faut vraiment être motivée et aller jusqu'au bout ! En attendant je continue de m'exercer et j'ose espèrer rentrer un jour à la Femis Smile voili voilou Smile

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Humain le Ven 17 Fév - 17:38

    Alors, avant la Femis, reviens m'envoyer un MP Smile

    Je l'ai passé 2 fois "les mains dans les poches" et j'ai échoué à pas beaucoup (environ 11, 12 de moyenne alors qu'il fallait 13 à mon époque) après des lectures perso et en autodidacte (sans ton expérience Wink)

    Oui les émotions pour faire du cinéma et devant un film...c'est très important, l'instinct quoi...(à condition que les films ne soient pas le seul "lieu" où on vibre dans la vie...Wink)

    Bravo pour ta motivation en tout cas !!

    Et donc : comment est-ce que "tu vois" le réalisateur, toi ? Smile


    ***********************************************
    " La loi la plus importante de la vie et de l'art est celle de l'équilibre." Piet Mondrian.

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Sinette le Ven 17 Fév - 18:16

    Merci pour les futurs conseils pour la Femis Wink !
    Comment je vois les réalisateur ?
    Alors, euh... Smile Comme celui qui voit ! Oui je sais c'est pas très clair Smile Il me serait difficile de ne pas réaliser les scénarios que je peux écrire, car en écrivant les plans viennent et l’émotion avec ! Le réalisateur, c'est aussi malheureusement celui qui prend toute la lumière (pas assez de place pour les scénaristes ou même l'OPV à mon gout). Pour l'instant je ne sais pas trop comment exprimer ma vision du réalisateur, mais je reviendrais si les mots me viennent Wink

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Humain le Ven 17 Fév - 18:36

    Dac Wink

    Il te faudra du temps pour tout ça, c'est normal, on se construit comme réalisateur tout doucement, comme on se construit comme humain Smile

    Il prend toute la lumière "dans les médias", mais les comédiens sont encore plus devant Wink

    (C'est pas juste pour tous les autres métiers du ciné, parce que tous sont vraiment très important Wink)

    Et tant mieux, parce que je crois que le réalisateur, comme il "impose", donne à voir sa vision personnelle d'un sujet, alors ensuite, il doit se faire petit pour laisser vivre ses idées, ses personnages, son univers, au travers du travail des autres aussi Smile

    Alors continue comme ça sans jamais perdre les émotions...Et apprends progressivement à mettre la technique au service de ces émotions, pour les exprimer mieux, et tu seras une bonne réal (d'après moi Wink)

    (En revanche tu as déjà le principal à mes yeux, parce la technique pure sans propos, sans émotion, sans fond, sans rêve, sans réflexion, sans vécu, sans âme...ben ça sert à rien, c'est froid, ça transmet rien Wink)


    ***********************************************
    " La loi la plus importante de la vie et de l'art est celle de l'équilibre." Piet Mondrian.

    Contenu sponsorisé

    Re: LE REALISATEUR

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 23 Juin - 17:08